Conseils pratiques > Etes-vous au niveau ? 

Etes-vous au niveau ?

Les voitures modernes ont beau être fiables, un petit coup d'œil au niveau d'huile de temps en temps ne peut pas faire de mal. Ce réflexe tout bête pourrait même vous éviter bien des soucis…

Vérifier son niveau d'huile est une manipulation on ne peut plus simple mais qui nécessite toutefois d'être effectuée avec soin. Ainsi, les résultats obtenus seront justes. Il ne restera alors plus qu'à les interpréter correctement…
- Avant de tirer la jauge, assurez-vous que votre voiture se trouve bien sur un sol plat afin de ne pas fausser les mesures. Le moteur doit être arrêté depuis au moins cinq minutes afin que toute l'huile retombe dans le fond du carter. L'idéal serait même que votre moteur soit froid.
- Ca y est, vous pouvez enfin commencer. Tirez la jauge, essuyez la puis replacez la dans son logement. Le niveau de lubrifiant doit se trouver entre les graduations mini et maxi.




Si le niveau dépasse la graduation maxi :
- Dans le cas d'un moteur essence, vous risquez d'abîmer votre joint d'étanchéité.
- Dans le cas d'un moteur diesel, c'est plus ennuyeux. Votre moteur pourrait consommer son excèdent d'huile et ainsi s'emballer sans raison. On appelle cela l'autoconsommation.
- La solution : vider excèdent d'huile au moyen de la vis de vidange, située sous le moteur.




Si le niveau est en dessous de la graduation mini :
- Votre moteur n'est plus lubrifié correctement et risque alors de s'user très vite. Une bielle risque même de transpercer le carter. Le témoin d'huile du tableau de bord devrait normalement s'allumer pour vous prévenir de ce risque.
- La solution : compléter le niveau d'huile sans attendre. N'hésitez pas par la suite à le vérifier régulièrement, il pourrait aussi s'agir d'une fuite. Enfin, guettez les bruits parasites en provenance du moteur. En cas de doute, n'hésitez pas à consulter un professionnel. Il en va de la survie de votre mécanique.

Edouard Breton.

 




Liens