2008 : le contrôle technique devient contrôle périodique

13/07/2007

A compter de janvier 2008 il ne sera plus tenu compte de la date de passage au centre de contrôle technique mais de la date anniversaire du contrôle. En cas de contre visite, c’est à compter de la date du premier passage que courra le délai de 2 ans. Feront aussi leur apparition, sur la check list des contrôleurs, nombre d’éléments apparus sur les véhicules dans un passé récent. Ainsi les laves-phares sur les véhicules équipés de lampe à décharge, le 3ème feu stop sur les véhicules mis en circulation après le 1er octobre 2000, ou les rétracteurs de ceintures, pourront faire l’objet d’une contre visite en cas d’absence ou de non-fonctionnement. L’OBD (On Board Diagnostic) des véhicules mis en circulation à compter du 1/1/2004 ainsi que les airbags seront contrôlés, mais à titre indicatif.

Sur tous les véhicules, y compris les plus anciens, le défaut d’étanchéité des amortisseurs entraînera une contre visite, comme la présence de pneus à l’indice de charge inférieur aux données constructeur. La notion de “jeu mineur” pour les rotules de direction disparaît. C’est bon ou ça ne passe pas. D’autres “approximations” disparaissent. On ne parlera plus de différence d’usure entre deux pneus d’un même essieu, mais d’un écart de profondeur inférieur à 5mm, on n’évoquera plus un ouvrant qui ferme mal, mais une fermeture impossible au bout de 3 essais…

Lors de la contre visite, le contrôleur vérifiera l’ensemble de la fonction. Si les pneus avant ont été recalés lors de la visite initiale, plus question de les passer à l’arrière pour obtenir le sésame, les pneus seront tous passés en revue lors de la contre visite…

Enfin, à partir de juillet 2008, la tolérance en matière d’opacité des fumées sera réduite de moitié, passant à 1,5m-1, pour les véhicules Diesel de 4 ans d’âge et moins.


News précédente       News suivante


Liens